Comment installer un détecteur de fumée dans sa maison ?

La présence des détecteurs de fumée, appelés aussi DAAF (Détecteur avertisseur autonome de fumée), permet de réduire les incendies et les risques d’accident liés aux feux dans les habitations. Cette fonction a fait qu’une loi a rendu obligatoire la pose des DAAF depuis 2015.

Installation d’un détecteur de fumée 

Un détecteur de fumée est un dispositif qui permet de repérer la présence de fumée en émettant un bruit strident. Cette alerte permet aux occupants de se mettre à l’abri ou d’éteindre le feu le plus tôt possible. Installer un détecteur de fumée aide à sauver des vies et réduit au minimum les dégâts provoqués par un feu. Les détecteurs sont munis de pile qui les rend autonomes et produisent des bruits si la pile a besoin d’être changée.

Un détecteur ne coûte pas cher et son installation est très facile. Il suffit d’ouvrir le boîtier et de visser le socle sur l’endroit prévu et de refermer ensuite le boîtier, en prenant soin d’insérer la pile. Le tour est joué. Il existe aussi des modèles qui se fixent avec de la colle ou des aimants. Vous avez un détecteur installé en cinq minutes.

Le détecteur doit être placé au plafond, car c’est là que la fumée va en premier. Si ce n’est pas possible sur le plafond, vous pouvez le placer sur le mur à 30 cm des angles, le plus haut possible. Mais dans une mansarde, il faut le placer un mètre avant le sommet du plafond.

Les précautions à prendre pour l’installation d’un détecteur de fumée 

Pour plus de sécurité, l’idéal est d’avoir un détecteur de fumée dans toutes les pièces de la maison. Mais le minimum requis est d’un détecteur par niveau dans chaque logement. S’il est unique, il sera placé au milieu du couloir de la maison, près des chambres. Un détecteur de fumée doit être assez éloigné des sources de lumière, chaleur ou vapeur de 3 mètres au minimum.

La salle de bain et la cuisine sont à éviter pour installer un détecteur de fumée. Les vapeurs présentes risquent de perturber le détecteur et de déclencher continuellement l’alarme.

Dans le cas où des pièces seraient isolées et qu’on ne pourra pas forcément entendre l’alerte, des détecteurs interconnectés existent pour que tous les autres se mettent à sonner quand l’un d’eux détecte de la fumée.

Quel entretien pour le détecteur de fumée ?

Il est à rappeler que l’achat et l’installation d’un détecteur de fumée sont le rôle du propriétaire. Mais l’entretien est l’obligation de l’occupant qu’il soit propriétaire ou locataire. L’entretien d’un détecteur de fumée est sans difficulté. Il suffit de changer la pile tous les ans et nettoyer le détecteur régulièrement, pour enlever les poussières qui peuvent le bloquer. Il convient de tester périodiquement le DAAF pour vérifier qu’il fonctionne bien.

Comment choisir sa chambre forte ?
Pourquoi avoir un garde-corps d’escalier ?